Confirmés les taux majorés pour les déductions pour rénovations et les économies d’énergie.

Allégement fiscal également pour le mobilier et les nouveaux jardins. Un an de plus pour rénover la maison avec une maxi-réduction à 50%. Des travaux de construction aux équipements, la loi de finances a reporté toutes les échéances à 12 mois. Glissement également pour l’écobonus, pour lequel il est possible de mettre en œuvre des mesures d’économie d’énergie en récupérant 65% sur l’Irpef.

Les rénovations. Le taux de 50% prévu pour la déduction pour les travaux d’entretien et de rénovation exceptionnels s’appliquera donc à toutes les dépenses d’ici à la fin de l’année. Plafond maximal pour chaque appartement confirmé à 96 000 euros. La déduction permise même si le payeur est le partenaire de cohabitation du membre de la famille, et dans le cas de couples de facto. Indispensable pour utiliser la banque dédiée sur laquelle vous devez indiquer expressément le code fiscal de la personne qui utilisera la déduction. En fait, les banques ont l’obligation de communiquer ces données au fisc afin d’affiner la déclaration précompilée, de sorte que la création de texte ne contienne plus que ces données. Nous devons donc accorder la plus grande attention à l’établissement du transfert. En cas d’interventions d’économie d’énergie payées avec le transfert pour des travaux de rénovation tels que changement de luminaires, achat de climatiseurs ou de chaudières à gaz, panneaux photovoltaïques, poêles à pellets, vous devez également envoyer une communication à ENEA sur le site dédié à rénovations, dans les 90 jours suivant l’achèvement des travaux.

Le bonus mobile. Qui a rénové la maison l’année dernière ou s’apprête à le faire maintenant peut également compter sur le mobilier et les appareils ménagers. Dans ce cas, le coût maximum est de 10 000 euros et doit tenir compte de ce que vous avez déjà dépensé l’année dernière pour le même appartement. Paiement obligatoire avec des instruments traçables (virement bancaire, carte de crédit, carte de débit) mais il n’est pas nécessaire d’utiliser la banque dédiée à la restructuration. Quiconque achète des appareils électroménagers (four, réfrigérateur, lave-linge, plaques électriques) doit envoyer la communication à Enea dans les 90 jours suivant l’achat.

Le bonus vert. Pour ceux qui décident de réaménager la marche ou la terrasse, la facilitation spécifique est en vigueur, à savoir la déduction de 36% sur une dépense maximale de 5 000 euros. Même ceux qui ont le « pouce vert » devront cependant se tourner vers un jardinier, car la facilitation n’est pas autorisée pour les travaux de bricolage, par exemple le simple achat de plantes et de jardinières, mais uniquement pour la rénovation des lieux verts, pour créer de nouveaux jardins, installer des systèmes d’irrigation. Dans cescas également, le paiement est requis avec des instruments traçables mais pas avec un virement bancaire dédié.

Le Ecobonus. Encore 12 mois pour tirer parti des taux de réduction de 65% ou de 50% pour les interventions visant à réaliser des économies d’énergie Le taux le plus élevé s’applique aux travaux garantissant des économies plus élevées, telles que l’isolation, le remplacement des systèmes de chauffage par des chaudières à condensation équipées de thermo-vannes, de panneaux solaires. Bonus de 50% à la place pour les nouveaux appareils, la protection solaire, les chaudières à biomasse. Dans ce cas également, pour les paiements obligatoires, le virement dédié à l’écobonus et la déduction insérée directement dans la déclaration préremplie.

Le condominium fonctionne. Avec les mêmes règles sont également confirmés les allégements fiscaux travaux en copropriété, y compris la prime verte. Dans ce cas, toutefois, toute la bureaucratie est facturée à l’administrateur.

Source: cabinet de l’avocat italien Magaraggia