News

C’est prouvé: regarder des films de Noël est bon pour la santé

C’est prouvé: regarder des films de Noël est bon pour la santé Si vous hésitiez à succomber aux romances de saison, la science risque bien de finir par vous convaincre. À vos télécommandes!

Un sentiment de bien-être intense, enveloppé d’une agréable odeur de cannelle, saupoudré de petits papillons dans le ventre. C’est souvent ce que l’on ressent lorsque l’on se cale au fond de son canapé, un plaid sur les genoux, une tasse de chocolat chaud (ou de Pumpkin Spice Latte) à la main. À l’écran? Un film de Noël, évidemment. Si l’on tenait cette douce sensation comme résultant de tous ces éléments réconfortants cités rassemblés, la science est désormais parvenue à décortiquer les raisons exactes de ce bonheur saisonnier.


De quoi booster son système immunitaire

Certes, les scénarios se décryptent dès la première scène (forcément, l’héroïne va plaquer son job et son mec pour courir remplacer le Père Noël et retrouver son amour de jeunesse, désormais vendeur de sapins) et le suspens n’est pas l’ingrédient clé d’une production de Noël réussie. Mais en visionnant ces films guimauves, notre cerveau libère de la dopamine, ce qui propage immédiatement une sensation de joie dans tout notre corps. Sans compter l’impact neurologique ultra positif sur le cerveau, comme l’explique la psychothérapeute Jo Gee au site LADbible:

Des études montrent que l’ocytocine, notre «hormone du câlin», est déclenchée lorsque nous regardons des films réconfortants, cette augmentation peut être mesurée dans le sang.

«Ces hormones ne nous font pas seulement nous sentir bien, mais peuvent également diminuer le stress et la tension, nous amenant à nous trouver en meilleure santé et à renforcer notre système immunitaire», ajoute l’experte. Un apaisement bienvenu lorsque la frénésie de la préparation des fêtes nous emporte… et que les virus se liguent pour nous attaquer.

Les déclarations de la spécialiste en psychologie font écho à une étude danoise réalisée en 2015. Les chercheurs du centre hospitalier universitaire Rigshospitalet à Copenhague étaient alors parvenus à démontrer que certaines zones du cerveau s’activaient chez celles et ceux qui cultivaient l’esprit de Noël.

inRead invented by Teads

Dès lors, pas étonnant qu’en terminant le «Grinch» ou «Christmas Prince» on ait soudain envie de prendre un thé avec la voisine ou d’appeler nos parents. «La dopamine et l’ocytocine nous incitent à nous connecter davantage aux autres, note la doctoresse. Les films de Noël sont une occasion de sociabiliser, la plupart d’entre eux délivrent des messages positifs de liens entre les protagonistes et de l’importance de prendre soin de ses proches.» Un effet miroir qui pousserait ainsi les téléspectateurs à effectuer, eux aussi, de bonnes actions. «Se perdre dans la magie de Noël n’est pas seulement bénéfique pour son humeur, cela aide également les autres», conclut Jo Gee. La vie est si belle (surtout à l’approche de Noël)!

Source: Femina.ch

%d blogueurs aiment cette page :